En mai quitte ce qui te plait ! C’est raté ?

Après avril frais et pluvieux, mai démarre mal. On espère des jours de chaleur à revendre, Nos premiers élevages de reines furent calamiteux, les essaims sont partis en masse. Les alternances de la grande période des floraisons avec de la chaleur et des colonies populeuses qui avaient bien passé l’hiver, puis le froid qui a bloqué la ponte en synergie avec els arrivées massives de nectar, les essaims sont partis. Beaucoup de petits, , sont-ce des secondaires ou les colonies ont peu « lâché » d’abeilles ?

Quoi qu’il en soit notre constat : ce sont les essaims hivernés sur 3 ou 4 cadres qui ont nécessité beaucoup d’attention toute la morte saison qui n’ont pas essaimé et seules les fortes colonies dotées de reines très sélectionnées ont peu essaimé voire pas du tout elles sont déjà avec 3 hausses pleines qui vont être extraites. L’acacia arrive l’eau et la chaleur sont là et la récolte ? Heureusement l’espoir fait vivre celui d’un soleil retrouvé.

Prévenir l’essaimage

C’est la grande question. Les demandes pleuvent sur mon mail, que faire pour éviter l’essaimage, pour le limiter ?

Tôt en saison, c’est à dire lorsque certaines colonies atteignent 6 cadres de couvain alors que la plus part des autres sont encore su 4, faire des essaims artificiels en prenant 1 cadre de couvain ouvert, un de couvain fermé et un cadre de miel.  Cela ralentit fortement la progression de la colonie et limite très sérieusement l’essaimage sur les colonies dotées de jeunes reines. Celles qui sont équipées de vioques, essaimeront quoi qu’il arrive !

Lorsque les cellules royales équipées de larves pointent leur nez, il n’y a plus rien à faire, seul l’essaim nu est la bonne réponse. On fait essaimer la colonie préventivement. Quitte à me répéter, c’est comme l’accouchement programmé. On ne retarde pas al date de l’évènement, on le provoque par anticipation de quelques jours. Avec l’expérience vous ferez des paquets d’abeilles mons gourmands en abeilles est aussi efficace en mettant un cadre avec CR dans ce paquet d’abeilles.

D’une manière générale, augmenter rapidement l’espace de ponte en mettaznt une hausse sans grille à reine puis une grille à reine puis une seconde hausse, ajouter des cires à bâtir, la production de cire consomme du pollen et fait baisser le volume d’élevage de larves.

Autres activités

C’est aussi le moment  de faire construire des cadrons pour faire du miel en section,. par précaution, dans ces cadrons ne pas mettre une lame de cire sur toute la hauteur, tout juste un cm au sommet pour organiser le sens des constructions. L’épaisseur de la cire gaufrée est d’une texture très désagréable lorsque l’on mange le gâteau de miel. A surveiller car les abeilles construisent spontanément un peu dans tous les sens .

La collecte de la propolis est facile, c’est une petite production de l’ordre de 300 g par ruche et par an. Pour récolter une propolis pas trop riche en cire et surtout sans déchets  (dont les produits de traitement contre varroa) on pose sur la tête des cadres du corps puis des hausses lorsqu’elles sont présentes, une grille fine de types store d’égouttage pour fromages. Par dessus on pose une feuille de plastique de manière à éviter que la propolis déposée par les abeilles ne se colle au couvre cadre. Lorsque la grille est bien enduite on la roule et une fois mise au congélateur quelques heures la propolis casse au déroulage de la grille. Cette propolis est des plus pures. Encore faut-il que le volume d’arbre soit suffisant pour que les abeilles aillent y butiner de al gomme sur les bourgeons… j’ai vu sur une ile les abeille collecter le bleu des volets avant que la peinture ne soit trop sèche et le goudron de calfat des bateaux.

La collecte du pollen se fait avec des trappes à pollen de divers modèles. Les plus sophistiquées protègent au mieux le pollen conter les prédateurs et l’humidité. C’est un produit fragile qui moisit rapidement. Sa collecte se fait tous les 2 jours environ ou un peu plus selon la météo et les modèles. Pour ne pas carencer les colonies leur usage se fait sur des périodes courtes une semaine environ. Gilles Fert indique que les trappes à pollen peuvent rester toute la saison si la plaque de passage des abeilles est ultra mince, en métal en général et donc moins prédatrice du pollen. Elles ne se trouveraient pas en France, ce serait en Espagne, je n’ai pas encore d’adresse.

Une sage précaution serait d’en mettre à toutes les ruches d’un rucher car on observe de la dérive des colonies qui sont équipées de trappes vers celles qui n’en ont pas.

Pas folles les guêpes !

La conservation du pollen la plus commode et la plus conservatrice de ses qualités est au congélateur. C’est ce qu’a très bien montré Patrice Percie du Sert qui a développe la société Pollenergie qui commercialise son pollen congelé sous atmosphère neutre. C’est un produit d’extrême qualité.

Coté réglementaire

La circulaire de la DGAL du 20 avril dernier donne les indications sur la manière d’opérer les déclarations de ruches et de ruchers, comment acquérir un NAPI, un Siret…

Le Numagrit disparaît. En gros pour faire simple, l’amateur se contente d’un NAPI, celui qui vend doit avoir un Siret.

http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/exploitation-agricole/obtenir-un-droit-une-autorisation/article/declarer-la-detention-et-l-294

Voici la synthèse faites par le Gasar association d’apiculteurs pour promouvoir les « bonnes pratiques » apicoles et sanitaires

 GASAR GROUPEMENT D’ACTION SANITAIRE APICOLE DU RHÔNE 
Association loi 1901 déclarée à la préfecture du Rhône n° W691089936 JO 20 février 2016 Siège : 32 rue Hénon 69004 Lyon – courriel  gasarhone@gmail.com

Objet : Déclaration des ruches et ruchers, Numéro d’apiculteurs, Numagrit et Siret Source : Note de service DGAL du 20 avril 2016 Diffusion : immédiate Informations sur : http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/exploitation-agricole/obtenir-un-droit-uneautorisation/article/declarer-la-detention-et-l-294

Numagrit  Disparition de cet identifiant

Siret  Nécessaire pour tous ceux qui veulent faire commerce de leur miel : cession à titre onéreux ou à titre gracieux (donner du miel à ses voisins par exemple).  Délivré par le centre de formalités des entreprises de la Maison des agriculteurs

NAPI (Numéro d’Apiculteur)  Il ne change pas.

  Il sera automatiquement communiqué par la DGAL lors de la première déclaration de détention de ruches à faire sur le site  https://agriculture-portail.6tzen.fr/default/requests/Cerfa13995/

Un NAPI vous sera envoyé environ 60 jours suivant cette déclaration par la voie électronique

Note : Une déclaration par voie postale est possible en utilisant le formulaire Cerfa 13995 03 à imprimer sur : https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_13995_03.do;jsessionid=17E5B42C1C5B31 3BB1FBF142030B1374 puis à renvoyer :  DGAL – déclaration de ruches – 251 rue de Vaugirard 75732 Paris cedex 15

Déclaration de ruches 2016 :

1.Est à faire entre le 1er septembre2016 et le 31 décembre 2016, une procédure électronique sera mise en place Pour les apiculteurs qui ont besoin d’un récépissé de déclaration (aides France Agrimer par exemple), choisir une des possibilités suivantes : 1. utiliser le récépissé reçu suite à la déclaration faite en 2015 et valable jusqu’au 31 aout 2016

2.En son absence se rendre sur le site Téléruchers et récupérer le récépissé de la déclaration faite en 2015

3.En l’absence d’une déclaration en 2015 faire une déclaration en 2016 « hors période obligatoire » jusqu’au 31 aout 2016

4. En ligne (réponse immédiate)  https://agriculture-portail.6tzen.fr/default/requests/Cerfa13995/

5. par voie postale en utilisant le Cerfa 13995 03 indiqué plus haut

Jean Riondet

Auteur Jean Riondet

Apiculteur de longue date, Jean Riondet est un passionné qui aime apprendre et transmettre. Parallèlement à l’entretien de ses ruches, il enseigne l’apiculture depuis plus de 25 ans dans la région lyonnaise. Auteur d’un premier ouvrage, Un rucher dans mon jardin (Nathan, 1995), il a rédigé durant dix sept années diverses rubriques dans la revue Abeilles et fleurs et anime un blog de conseils apicoles sur Beehoo. Ce nouvel ouvrage est né des questions de ses lecteurs et de ses stagiaires.

5 résponses de En mai quitte ce qui te plait ! C’est raté ?

  1. Fabrice dit :

    Bonjour,

    J’ai posé la hausse il y a une semaine mais elle n’a toujours pas été investie par mes abeilles, la seule météo pourrait-elle expliquer ce fait? L’acacia est en fleurs depuis quelques jours mais toujours un peu de vent, et quelques jours de pluie légère, je crains donc pour la récolte….
    Concernant la grille à reine, étant donné les avis différents, j’ai fait le choix de ne pas la mettre tant que les cadres ne sont pas bâtis.

    En vous remerciant.

    Très cordialement.

  2. nico dit :

    Bonjour,
    je possède des ruches que j’ai essayé de sélectionner en fonction des critères production et essaimage depuis environ 5 ans (la base étant des essaims récupérés) en ne conservant pas les souches ne correspondant pas à ces critères.
    toutefois pensez vous qu’il serait meilleur d’acheter des essaims de type buckfacst ou autre, mais qui seront de souche coupée une fois la première reine morte.
    en gros selon vous quelle race d’abeilles conseillez vous d’utiliser?
    Merci d’avance,
    cordialement,

    • Pour faire de la sélection, il faut partir d’une race déjà sélectionnée, la sélection massale c’est à dire sans contrôle véritablement des mâles se fait sur de longues durées et pour gagner du temps il est préférable de partir de souches déjà sélectionnées. La sélection est plus facile à faire sur des races bien identifiées de type Buckfast, ce sont celles pour lesquelles j’ai trouvé de très bons sélectionneurs, pour les autres races je n’ai pas d’adresses vraiment performantes, j’en cherche en Carnica. Partir sur d ela noire est plus complexe car il n’y a guère de critères pour la définir, sauf sur les lignées développées par H Guerriat à Chimay en Belgique où il a fait un travail remarquable depuis une trentaine d’anénes. http://www.mellifica.be/
      J’avais utilisé la Carnica et notamment les souches développées par Henri Renson c’était vraiment extra, mais depuis son décès je ne sais où m’en procurer à ce niveau de performance même en F2 et F3.
      Cependant il faut toujours revérifier les critères de sélection sur les descendances pour systématiquement évacuer les non valeurs (celles qui ne répondent pas aux critères que l’on s’est fixés).
      Continuez vous faites partie des très rares personnes capables de s’astreindre à cet exercice.
      Jean Riondet

  3. Fabrice dit :

    Bonjour Monsieur Rondiet,

    Mes abeilles sont dans la hausse depuis peu mais elles batissent à une vitesse fascinante! Du coup, je vais installer une deuxième hausse dans les prochains jours, quel est votre avis, la 1 au dessus de la 2 ou bien l’inverse? Je ne sais que penser car tous les avis s’expriment sur la question et semble « pertinents » pour le novice que je suis….

    En vous remerciant.

    Bien cordialement.

  4. Fabrice dit :

    Monsieur Riondet veuillez m’excuser j’ai commis une erreur sur votre nom…

Laisser un commentaire

Apiculture Beehoo