Mai la douceur n’est toujours pas au rendez vous chez nous : urgence vitale !

Dans la vallée du Rhône la douceur n’est pas encore là. Avec la sécheresse, le froid, la pluie, les colonies ne peuvent rien produire. La végétation se poursuit mais les conditions de butinage ne sont pas réunies.

Les ruches dont les hausses laissaient espérer une bonne récolte se sont vidées. Moins de 2 k de miel par hausse ont pu être récoltés. Dans les corps c’est sec plus une goutte de nectar ni de miel operculé.

Des colonie sont mortes de faim, notamment celles qui avaient les plus beaux couvains. Les abeilles qui protègent les couvains fermés pour tenir la chaleur sur les nymphes sont mortes de faim. On en retrouve en masse la tête enchâssée dans les cellules, d’autres mortes au fond  des ruches et d’autres au sol. Rien comme signe d’intoxication, d’autant moins que le butinage est inexistant.

mortalite ruche morte_DSC_3786

Les ruches sur balances accusent de régressions de poids, les volumes des populations diminuent. Certaines sont carrément en arrêt de ponte.

Bien des colonies développent une agressivité inaccoutumée. Dès un apport de sirop elles redeviennent calmes.

Les apports de sirop furent insuffisants, confiants que nous étions dans l’arrivée des grandes floraisons. Au vu de ces accidents nous avons doublé les quantités de sirop. Nous donnons 2 l par semaine à la concentration maximale possible. Soit 2/3 sucre pour 1/3 eau si on fabrique son sirop, soit 74% pour les sirops du commerce.

Avec ce régime on espère tenir la ponte des reines et obtenir un bon niveau de population pour les floraisons à venir dans les 2 mois qui viennent.

On profite des arrêts de ponte pour traiter à l’acide oxalique, c’est une excellente opportunité pour dégager varroa.

Vivement juin !

Auteur Jean Riondet

Apiculteur de longue date, Jean Riondet est un passionné qui aime apprendre et transmettre. Parallèlement à l’entretien de ses ruches, il enseigne l’apiculture depuis plus de 35 ans dans la région lyonnaise. Auteur d’un premier ouvrage, Un rucher dans mon jardin (Nathan, 1995), il rédige depuis l'an 2000 diverses rubriques d'abord dans la revue Abeilles et fleurs, puis dans la revue L'abeille de France. Il anime le blog de conseils apicoles sur Beehoo. Ses ouvrages actuellement disponibles : L'apiculture mois par mois - Le Rucher durable - Installer un premier rucher - Élever ses reines, trois méthodes simples. Il participe activement au Groupement d'action sanitaire apicole du Rhône (GASAR) qui assure la formation continue des apiculteurs du Rhône https://gasarhone.fr/ Jean Riondet est chevalier dans l'ordre du Mérite agricole

21 résponses de Mai la douceur n’est toujours pas au rendez vous chez nous : urgence vitale !

  1. Pingback: BernardL

  2. Pingback: Maurice Nouvion

  3. Pingback: Jean Riondet

  4. Pingback: Maurice Nouvion

  5. Pingback: Olivier V

  6. Pingback: Bastien

  7. Pingback: Sébastien Gerum

    • Pingback: Jean Riondet

      • Pingback: Maurice Nouvion

    • Pingback: emmanuel

  8. Pingback: Olivier V

  9. Pingback: Penin Francois

  10. Pingback: coste claude

    • Pingback: Jean RIONDET

Laisser un commentaire

Apiculture


Warning: Illegal string offset 'share_counts' in /home/lowb0456/apiculture.beehoo.com/wp-content/plugins/simple-social-buttons/simple-social-buttons.php on line 477